Pour ce nouvel épisode je reçois Kevin Polizzi, Président fondateur de Jaguar Network, société marseillaise spécialisée dans l’hébergement de données et des serveurs informatiques « cloud computing ».

Notre rendez-vous au Quanta

Nous avons rendez-vous un samedi matin, très tôt (7h30) à Marseille, au Centre de recherche et innovation Quanta. Ce « smart building » est également le nouveau siège social de Jaguar Network. Quand je rentre dans ce bâtiment, je suis surpris par son aspect contemporain et moderne (façades largement vitrées, protection en aluminium, béton et métal, design du lieu).

Pour introduire cet entretien, je commence par donner 3 chiffres significatifs : 38 – 100 – 1000. Le 1er chiffre est l’âge de Kevin, 38 ans. La maison mère de Free (groupe Iliad, fondé par Xavier Niel) a racheté la quasi-totalité de Jaguar Network (soit 75 % du capital) pour un montant de 100 millions d’euros environ. Ce rachat va permettre de créer 1000 emplois. Ce «  partenariat stratégique » permet au groupe Iliad de récupérer de grands comptes notamment France Télévisions, EDF et Amazon.

A l’issue de cette transaction Kévin Polizzi demeure dirigeant et actionnaire de Jaguar Network à hauteur de 25 % du capital. Il souhaite garder un pas dans la société qu’il a fondée et veut la voir grandir ! Il me précise également qu’il est très proche de ses collaborateurs.

Comment tout a commencé

Kévin Polizzi a fait des études d’ingénieur et il nous explique comment il a fondé Jaguar Network avec son frère jumeau en septembre 2001. Puis, il aborde sa première rencontre avec Robert Louis Dreyfus. Cet homme d’affaires suisse d’origine française a dirigé l’OM mais aussi Adidas. Il s’investit ensuite dans LDCom Networks, producteur de services télécoms et Internet. Son but est de concurrencer France Télécom.

Kévin Polizzi entre en contact avec LDCom afin que le projet Jaguar Network évolue. Mais, il se heurte aux commerciaux : les conditions proposées ne sont pas intéressantes. Le hasard fait bien les choses, Kévin doit faire le plein d’essence de sa 205, il aperçoit une grosse Mercédès et Robert Louis Dreyfus dans celle-ci. Grâce à cette rencontre impromptue, Kévin Polizzi signe, 2 jours après, un contrat avec LDCom. L’aventure commence !

Notre entretien s’articule en 3 points :

  • la création de Jaguar Network, 
  • la vente au groupe Iliad pour 100 millions d’euros et les rapports qu’il entretient avec Xavier Niel, 
  • le fonctionnement des data centers et leur empreinte carbone, 
  • le développement des infrastructures (fibre, câbles sous marins), 
  • la fiabilité et sécurité des data centers, 
  • sa vision du Cloud Act, et sa vision géopolitique des états interconnectés. 

Conclusion

Puis, nous finissons l’entretien par des questions plus personnelles : 

  • Les livres qu’il lit 
  • ses mentors
  • ses succès et rares erreurs

Tous les samedis matin, Kevin Polizzi échange avec une startup innovante pour l’aider dans son développement. Il apporte son soutien et son expertise à ces jeunes entrepreneurs pour les aider dans leur business plan et à les présenter aux Venture Capital, aux banques ou Business Angel.

Après cette entrevue, Kévin Polizzi s’entretenait avec une jeune entreprise qui souhaite mettre au vert le sport automobile. J’ai pu assister aux échanges d’idées.

Notes de l’épisode :

La carte des câbles sous-marins
 http://submarinecablemap.com/

Livres cités :  

  • Creativity, Inc. de Edd Catmull 
  • AI Superpowers de Kai-Fu Lee 
  • The Automatic Customer : Creation a Subscription Business in Any Industry de John Warrillow
Quelques livres de la bibliothèque de Kevin Polizzi
Quelques livres de la bibliothèque de Kevin Polizzi
Un livre cité dans le podcast avec Kevin Polizzi
Un livre cité dans le podcast avec Kevin Polizzi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench