Pour ce nouvel épisode, je suis allé à la rencontre de Jean-Christophe Serfati. Il m’a accueilli dans les locaux du journal « La Provence » dont il est le PDG. Lorsque j’ai vu Jean-Christophe, on remarque rapidement qu’il est un homme d’affaires avec le business dans la peau.

Partie 1, le parcours de Jean-Christophe Serfati

Tout d’abord, Jean-Christophe me retrace son parcours en détails.
Marseillais d’origine, ce chef d’entreprise a créé en 1994 le journal Logic-immo. Ce magazine constitué d’annonces immobilières se trouvait chez les commerçants.

La naissance de Logic-Imo

La publicité immobilière était réservée aux quotidiens tels que La Provence ou des gratuits comme ceux que publiaient la Comareg ou Spir Communication : Marseille 7, le 13, le 83, Paru Vendu, Top Annonces, …. Ces journaux locaux ont disparu. A l’époque, il faut acheter son journal pour les lire les petites annonces gratuites. Hors, en 1995, avec son ami d’enfance Michaël Lacoste, il essaie de proposer un magazine gratuit qui publie des annonces payantes. La première édition de Logic-Immo sort à Marseille. Avec 50 000 francs (7500 euros) chacun, il créé donc un journal couleur, en papier glacé consacré à l’immobilier. Ils fournissent des présentoirs aux commerces de proximité.
Trois mois plus tard, une édition sort à Aix en Provence puis une autre sur la Côte d’Azur. Ça y est, c’est un succès !

En 1998, le grand groupe média Spir Communication rachète 80 % des parts de Logic-Immo mais Jean-Christophe Serfati reste aux commandes jusqu’en 2008.
Puis cet entrepreneur dans l’âme attaque l’international et s’installe dans les pays de l’Est (République Tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie…). Il s’élance aussi au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, …. Logic-Immo pèse 100 millions d’affaires.

Un nouveau défi

En 2011, Jean-Christophe vend ses parts. Puis il se lance un nouveau défi : il crée en 2014 un magazine gratuit sur l’immobilier de luxe Surface Privée. Ce journal est basé sur un triptyque média : le print, le web et l’application mobile.
De plus, Jean-Christophe Serfati rachète le réseau de magazines Immoxia en 2014, qui lui permet d’élargir sa couverture régionale.

En juin 2017, Jean-Christophe prend la tête du quotidien La Provence. Le journal doit être restructuré pour ne pas disparaître.
Selon le groupe Bernard Tapie, Jean-Christophe est la personne idéale car il connaît parfaitement la presse.
Très rapidement Jean-Christophe instaure une stratégie axée sur 3 points : 

  • Moderniser La Provence, en améliorant son offre
  • Diversifier La Provence : croissance externe
  • Digitalisation

Pour assurer ces missions, le groupe Bernard Tapie a fait appel à Franz-Olivier Giesbert. Il devient directeur éditorial en charge de La Provence.
Grâce à ces deux fortes personnalités, La Provence reprend le dessus au niveau économique comme éditorial mais aussi tant dans la version papier que la version digitale.

Partie 2, état des lieux de la presse

Dans une seconde partie, Jean-Christophe Serfati nous fait un état des lieux de la presse en général.

Partie 3, questions personnelles

Nous finissons notre conversation par des questions personnelles comme d’habitude.

Bonne écoute !

Si vous êtes sur iPhone, Mac, ou iPad, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Si ce podcast vous a intéressé, n’hésitez pas à me laisser un avis (5/5 bien sûr ! 😉)

Voici les liens d’écoute autres que Apple :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench