Aujourd’hui je reçois David Bitton qui a eu un parcours riche dans l’entreprenariat, dans le web et dans la tech. Avec Oreka, David a été le premier à proposer de l’internet gratuit, en 1999, puis avec  le Wengo Phone, il a créé un Skype avant l’heure, pour faire de l’audio, et de la visio. Il a créé, également MyBestPro une market de place de services, et aujourd’hui il est Operating partner chez Serena Capital, un VC spécialisé dans la tech.

C’est quasiment impossible de résumer son parcours tellement il est riche en expérience, innovations et rebondissements.

On a l’impression que David était un générateur d’idées :

  • L’internet gratuit
  • Le téléphone façon Skype avant que Skype n’existe
  • Les maketplaces de services
  • Mesrendezvous.fr un doctolib avant l’heure
  • Mesdepanneurs.fr

La liste est longue.

C’est un vrai Entrepreneur qui nous parle avec passion de son parcours, ses idées novatrices, ses échecs…

Aujourd’hui il est Operating Partener chez Serena Capital, où il offre toute sa compétence et son énergie aux startups naissantes.

C’est un super épisode qui va vous rappeler plein de souvenirs si vous avez connu les débuts d’internet dans les années 2000.

Plus en détail :

David après son bac s’est orienté vers des études Internet Télécom, à Sup Aero. Au début des années 90, c’est le début d’internet et des premiers fournisseurs d’accès, Freesurf, Tiscali, Wanadoo. David qui bosse chez Cegétel, ne veut pas voir le train passer et décide de s’embarquer dans l’aventure.

Internet s’installe, et pourtant David planche déjà sur l’internet de demain. A l’époque il fallait payer un abonnement, et les couts de communication.

Avec 4 de ses amis, David lance Oreka, un nouveau fournisseur d’accès, avec cette idée génial d’offrir l’accès à Internet pour les utilisateurs en finançant par la pub. 18 heures pour zero euros. « Gratuit de chez gratuit » comme dans le slogan de l’époque.

« Gratuit de chez gratuit »

La boite part en flèche, mais rapidement ils se rendent comptent qu’ils ne gagnent pas d’argent, et que ça va être difficile d’en gagner. David et ses associés n’ont pas le choix que de changer de modèle, et propose un forfait à 24,50 €, certes, bien moins cher que les autres acteurs, mais la sauce ne prend pas.

C’est difficile de basculer du modèle gratuit au payant. Les clients ne suivent pas.

Alors qu’Oreka est le 6ème fournisseur d’accès France, en 2004, David cède l’entreprise à Firststream.

Immédiatement, avec les mêmes associés, ils imaginent Wengo, et le Wengophon : un téléphone qui permet de téléphoner sur Internet façon Skype, alors que Skype n’existe pas encore.

Imaginez-vous, nous sommes en 2004 ! Un petit boitier qui permet de téléphoner et de faire de la visio dans le monde. Il permet également d’obtenir un numéro de téléphoner. C’est ultra précurseur.

Malheureusement, assez rapidement, le Triple Play (tv téléphone et internet) se démocratise, et l’aventure Wengo est freinée nette.

David et ses associés, déçus, ne se démontent pas. Il faut trouver une solution.

Ils ont l’idée de pivoter l’entreprise vers une marketplace : mysbestpro. A l’époque les marketplaces n’existent quasiment pas. Ils vont proposer une plateforme d’experts disponibles immédiatement au téléphone dans différents domaine comme le droit, la voyance, la prise de rendez-vous chez le médecin, la voyance.

En 2009, Vivendi reprend l’entreprise, et David Bitton devient le DG.

En 2020, David décide de mettre son savoir, et son expérience au profit de jeunes pousses et rentre comme Operating Partner chez Serana Capital, un VC spécialisé dans la tech qui compte au portefeuille : Dataiku, Malt, Melty…

Nous en parlons longuement dans le podcast.

Mais je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir cet épisode incroyable, qui rappellera aux plus anciens des souvenirs incroyables.

Nous terminons comme à l’accoutumé par des questions personnelles,

Bonne écoute

Dans cet épisode nous citons :

Livre l’anomalie – Prix Goncourt

Christophe gaspard : De l’infiniment grand

Série : En thérapie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench