Aujourd’hui je reçois Rodolphe Ardant, le CEO de Spendesk, une solution de gestion des dépenses en entreprise, ultra simplifiée. L’avance de frais est souvent problématique pour un collaborateur qui est sur le terrain. Rodolphe avec Spendesk résout ce problème. Accéléré par le startup studio efounders, Spendesk est une incroyable réussite avec 300 collaborateurs, plusieurs levées de fonds à hauteur de 58 millions d’euros. Spendesk va vite, très vite…

Dans notre entretien, Rodolphe revient sur son parcours :

  • Ses études en tant que polytechnicien
  • Ses jobs avant Spendesk et notamment sa startup Wozaik revendue à Solocal Group
  • Sa rencontre avec Thibaud Elzière et le startup studio efounders
  • La création de Spendesk en 2015, les débuts
  • Les levées de fonds, les metrics et l’accélération de Spendesk

Plus en détail, Rodolphe Ardant est polytechnicien de formation. Passionné d’entreprenariat, juste après ses études, il fonde Wozaïk, une startup qui permet d’agréger des résultats du Web sur une seule page.

Il revendra sa startup assez rapidement à Solocal Group (les pages jaunes), pour travailler quelques temps comme COO chez Drivy.

L’entrepreneuriat le lance à nouveau.

En mars 2015, il rencontre Thibaud Elzière le fondateur du startup studio eFounders, et en discutant, ils se rendent compte qu’ils pensent à la même problématique, au même pain point : comment un collaborateur peut avanceer une dépense lorsqu’il est en déplacement ?  Cette avance de frais n’est pas souple ni pour l’entreprise ni pour le salarié. Le salarié doit attendre l’accord de son supérieur, ou de son réponsable financier. Il doit avancer les frais, puis se faire rembourser, si il n’a pas perdu la facture. Ce remboursement ne se fait pas obligatoirement, causant peut-être une difficulté pour le salarié

En septembre 2015, eFounders lance Spendesk, et Rodolphe en est le CEO.

Dans notre discussion, nous évoquons le fonctionnement de l’accélérateur eFounders, à savoir une avance de 500 000 euros, la mise à disposition de l’équipe d’Efounders pour la tech, le recrutement, le marketing… et le tout pendant 18 mois, en attendant un tour de Seed ou une série A.

Durant notre discussion, Rodolphe Ardant nous présente la solution Spendesk, et nous comprenons assez facilement ce qu’apporte la solution dans la gestion des notes de frais et avances pour les collaborateurs.

Très rapidement, la solution est adoubée, et la croissance va être fulgurante.

Des levées de fond à hauteur de 58 millions d’€ (en 3 ans, seed de 1,5 millions d’€, Série A de 8 millions d’€, Série B de 33 millions d’€, Série B étendue de 15 millions d’€), vous permettre à Spendesk de se développer à l’international et d’être adoptée au sein de centaines d’entreprises.

Enfin, nous terminons par des questions personnelles,

Bonne écoute…

Nous citons les épisodes de la Combinaison :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench