Aujourd’hui je reçois Jean Daniel Guyot le fondateur de Captain Train revendue près de 200 millions d’euros à Trainline et de Mémo Bank, banque nouvelle génération (pas une néobanque) destinée aux entreprises.

Dans cet épisode, Jean Daniel revient sur ces débuts, fan absolu d’Apple, il s’est mis à coder très tôt des applications pour iPhone.
Un jour avec ses deux futurs associés codeurs, également :  Martin Ottenwaelter et Valentin Surrel, ils s’amusent à critiquer les sites internet et leurs fonctionnalités. Ils font le tour des sites qu’ils utilisent, et dans ce palmarès, le site voyage-sncf.com occupe la pole position. Il faut faire quelque chose !

Au même moment, le marché de la concurrence vient de s’ouvrir. Ils sautent sur l’occasion, et 3 jours plus tard, ils décident de créer Capitaine Train, qu’ils rebaptiseront plus tard Captain’ Train.
L’idée est de proposer un service client, et une expérience d’achat incroyable et complètement différente de celle que propose la SNCF.

Dans notre discussion, Jean Daniel nous raconte :

  • ses débuts,
  • la création de Capitain’Train,
  • la croissance incroyable,
  • le service client hors du commun,
  • La revente en 2016 à Trainline pour 200 millions d’euros

En 2017, Jean Daniel se lance dans un nouveau projet encore plus complexe : créer une banque, la première banque indépendante depuis 50 ans, et dans la suite de l’épisode, Jean Daniel nous raconte sa toute nouvelle aventure passionnante.

Plus en détail :

Jean Daniel, polytechnicien de formation est dingue d’Appel. Son rêve est de bosser pour la firme à la pomme, mais ça ne se fait pas.

Alors que l’iPhone vient tout juste de sortir, il se forme au langage de programmation pour développer des applications sur le téléphone.

C’est ainsi que pour un de ses stages, il développe une interface qui permet de retrouver les tarifs de la SNCF sur mobile.

Puis, un jour, alors qu’ils s’amusent avec des potes à critiquer l’UX (l’expérience utilisateur) de sites internet connus, ils focalisent sur celui de voyage-sncf.com, et évidemment pour l’époque, il y a tout à faire.

Au même moment, ils apprennent que la SNCF est condamnée par l’autorité de la concurrence pour monopole, et se voit contrainte de laisser d’autres sociétés proposer ses tarifs.

Jean Daniel Guyot et ses associés sautent sur l’occasion et créent dans la foulée Capitaine Train.

Leur nouvelle société veut proposer une expérience d’achat différente, incroyable, inoubliable.

La SNCF est un fournisseur / concurrent, ils ne peuvent pas faire de guerre de prix puisque les tarifs sont fixés par l’opérateur national.

Tous les détails sont soignés, le site Internet, le service client… le site séduit très vite des millions d’utilisateurs, avec un taux de rétention de 95%, du jamais vu sur un site internet.

J’en parle d’ailleurs assez longuement avec Jonathan Lefèvre que j’ai reçu dans l’épisode 51, et qui était responsable du service client.

En 2016, ils revendent Captain Train au géant européen Trainline pour 200 millions d’euros. Une des plus grosses exit français à l’époque.

Après avoir accompagné Trainline pendant quelques mois, les sirènes dès l’entreprenariat rappellent Jean Daniel, il décide de se lancer un nouveau défi incroyable : créer une banque : Memo Bank

Nous parlons d’une banque, pas d’une néo banque, ce qui n’avait pas été fait depuis plus de 50 ans.

Pour obtenir les autorisations, Jean Daniel et son associé Michel Galibert, se lancent dans un parcours du combattant :  avril 2017, dépôt des statuts de TrustBank (nom de code). Ils montent le dossier en 10 mois pour l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution).

En mai 2018, ils font une première levée de fonds de 7 millions d’euros obtiennent le feu vert de la BCE. En juin 2020, ils closent une deuxième levée de fonds en sept 2020 de 20 millions d’euros (Daphni et Xavier Niel).

Dans la suite de l’épisode, Jean Daniel nous détaille le fonctionnement de Memo Bank, les produits, ce qu’ils apportent de nouveaux par rapport à une banque traditionnelle.

C’est passionnant, je n’en dis pas plus et vous laisse bien sûr écouter la suite…

Nous terminons l’épisode par des questions personnelles.

Bonne écoute !

Nous citons :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench