iTunes Spotify Deezer Google Play


Il a réalisé son rêve, partir vivre et monter un business à New York. Son rêve, depuis qu’il a découvert New York était de devenir américain, tout en gardant dans son cœur, ses origines françaises.

Lors de notre discussion, Ilan nous détaille son parcours et sa vie aux US, et plus particulièrement :

  • Son envie depuis tout petit de vivre à New York
  • Ses premiers pas aux Etats Unis
  • La création de Producteev, une app de Task Manager qui a cartonné, et qu’il revendra à Jive Software, quelques millions de dollars,
  • Sa vie en Californie, à Palo Alto pendant 2 ans,
  • La création d’Ily, un téléphone visio, hyper précurseur, 5 ans avant les Portal de Facebook, Google…,
  • La rencontre avec Hugo et la création de Willo, un robot pour se brosser les dents,
  • Sa volonté d’aider les français à s’installer aux US, en créant dans un premier temps Avram Capital, puis Diaspora Capital avec Carlos Diaz (The Refiners)
  • Son podcast Oui are New York qui cartonne, et qui met en lumière les français qui partent vivre à New York
  • Enfin, comme à l’accoutumé, nous terminons par quelques questions personnelles.

Plus en détail….

Nous sommes en 1991, Ilan part en vacances avec ses partent. Magique, la ville est là, ses gratte-ciels, ça grouille, ça vit… Ilan en tombe amoureux, et il n’aura qu’une envie c’est partir y vivre et monter un business.

Depuis ce moment il s’est entièrement programmé, à axer sa vie, pour arriver à partir. Il cherche par tous les moyens, stage de fins d’étude, stage de fin d’année. Il réussira à partir grâce à un VIE (Volontariat International en Entreprise).

Ses premiers, dans la ville qui ne dort jamais, se feront grâce à un chocolatier haut de gamme. Ilan est chargé de vendre le chocolat aux restaurateurs, entre autres. Avec son sac à dos, rempli de chocolat, il parcourt la ville, les neighbourgs  (Manhattan, Brooklyn, le Queens, le Bronx….).

Il tombe de plus en plus amoureux de cette ville. Avec sa fiancée qui deviendra sa femme, ils décident de s’y installer.

Au début, il se fera aider par des amis à New York, à Miami. Il est parti, il faut qu’il reste. Il ne refuse aucun job.

A cette époque, en 2004, ils sont peu de Français aux Etats Unis, ce qui lui permet de croiser la route de personnalités incroyables comme Jérémy Berrebi, Oleg Tscheltzoff, Fabrice Grinda…

Petit à petit, il se fait un nom dans le petit cercle des français à New York.

Il travaillera dans diverses société de 2004 à 2008, jusqu’à ce qu’il ait l’idée de monter  Producteev : une application de Task Manager collaborative.

Pour cela, il demande à son beau-frère Aric, étudiant à Epitech de l’aider.

Ensemble ils vont créer la version 1.0 qui a dû mal à décoller.

Pour l’anecdote, Evernote et Dropbox viennent à peine d’être créés.

Presque à sec, en février 2010, il lève 1 million de dollar avec un fonds d’investissement sorti de nulle part.

Grâce à cette rentrée d’argent, il recrute et sorte la version 2.0 de Producteev. Là c’est l’explosion. Le tipping point est atteint, les abonnements par milliers, pleuvent.

En 2012, Ilan est approché par Jive Software, une société côtée au Nasdaq et valorisée 900 millions de dollars.

Alors qu’Ilan était sur le point de closer une autre levée de 4 millions de dollars, la vente se confirme, et Ilan cède sa société.

Ilan et sa famille partent s’installer à Palo Alto au cœur de la Silicon Valley, et travaillera 2 ans chez Jive.

Bien qu’il reconnaisse que la vie dans la Valley est fantastique, New York lui manque. Cette ville cosmopolite, aseptisée ne lui convient pas.

En 2014, il repart à New York, avec une nouvelle idée, Ily.

Ily est un téléphone visio qui permet de contacter ses proches très rapidement.

Il faut rappeler qu’Ilan a eu cette idée en 2014, alors que les Facebook Portal, Echo Show d’Amazon ou Google Nest ont été commercialisées en 2019

Avec ses différentes expériences, Ilan Abehassera s’est fait un nom dans le software, mais Ily c’est du hard. L’adage « Hardware is Hard » ne fera par exception.

Sortir une tablette comme celle-ci, avec ce niveau de technologie, est un exploit qu’il réalise en 2 ans. Ilan a su s’entourer des meilleurs.

Juste avant la commercialisation définitive, il cédera les droits et brevets à Nucleus en 2016.

Parallèlement à ses activités, Ilan n’a cessé d’être proche du milieu français aux États-Unis, de les conseiller, de les aider, à monter un business aux US, mais surtout de les rencontrer.

C’est lors d’une de ses rencontres, qu’il va croiser le Limougeaud Hugo de Gentile et son père qui ont créé Prodontis, une startup qui veut révolutionner le marché de l’hygiène dentaire en créant un robot brosse à dent. Prodontis cherche une stratégie Cross Border, car le marché US est dans ce domaine, le plus important du monde.

C’est un coup de foudre business, Ilan et Hugo décident de s’associer en créant Willo, et lève  7,5 millions de dollars, avec plusieurs fons dont la BPI.

A ce jour, les tests ont été finalisés, le robot est sur le point d’être commercialisé à grande échevelle.

Plus récemment, Ilan avec son ami Carlos Diaz, créent Diaspora Ventures qui aide les franchises à s’installer aux US. Ilan avait déjà crée son fond avec Avram Capital.

Cette association, entre Carlos et Ilan propose d’éviter les pièges, d’aider et de financer les Français à réussir aux Etats Unis.

Leur stratégie est du seed avec des tickets de 100 000 à 200 000 dollars.

Dans une deuxième partie, nous élargissons le sujet en parlant du business aux US, de la vie,  du management.

Ilan nous offre son expertise et finalement bien que ce soit très compliqué, nous voyons que c’est quand même bien plus facile, aujourd’hui qu’il  y a quelques années.

Ilan insiste sur le fait que les Etats Unis est un peu violent, dans le sens direct, pas de cadeaux, pas et peu droit à l’échec. Il dit une très jolie phrase

« Aux États Unis n’importe qui peut devenir quelqu’un »

Par ailleurs, pendant quelques années Ilan a animé une chronique Pomme-I sur BFM Business, et depuis 2 ans, il a créé un podcast Oui à New York, où il met en lumière les Français qui parle vivre aux US.

Encore une fois, Ilan est dans cette logique d’aider les français qui cherchent à s’installer outre atlantique

Enfin comme à l’accoutumée nous terminons par des questions personnelles. Nous découvrons, un Ilan, extrêmement calme, posé, déterminé, et bienveillant.

En sa compagnie, j’ai passé un super moment que je vous fais partager.

Bonne écoute 😉

Note de l’épisode, nous citons :

Ce podcast est sponsorisé par Papeo, imprimerie en ligne de flyers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench