Aujourd’hui nous allons parler haine en ligne, cyber harcèlement, réseaux sociaux. Charles Cohen a créé Bodyguard qui lutte contre ce fléau.

Charles a 26 ans, il est brillant. Tout au long de l’épisode, il nous parle de ses valeurs, et de sa mission, rendre l’internet plus propre. Il y arrive avec Bodyguard, une technologie unique au monde.

Dans cet épisode, avec Charles nous abordons plusieurs sujets :

  • Son enfance, où il codait ses premières apps mobiles à 15 ans
  • Les débuts de sa startup Bodyguard
  • Le fonctionnement de son application, on parle algorithme
  • La topologie du harcèlement, et les différents types de cyber harcèlement
  • La censure et l’auto censure
  • Quels sont les comportements des harceleurs

Plus en détail,

Charles Cohen a débuté très jeune le développement informatique. Il a commencé à coder des applications dès l’âge de 10 ans, avec un ordinateur que son père lui avait offert.

A 15 ans, il sortait ses premières applications mobiles et notamment une pour le club de foot de sa ville de Nice.

Pas trop attiré par les études, il débute sa carrière comme CTO dans une startup, mais est attiré par l’entreprenariat.

Né en 1995, il est de cette génération des réseaux sociaux. Très rapidement, il commence à se révolter face aux messages de haine que l’on peut trouver dans des fils de discussion.

Il remarque qu’aucun logiciel ou solution n’est prévu pour modérer les propos de certains, et que l’acharnement va même vers du harcèlement.

Il s’y intéresse de plus en plus, et commence à voir qu’une solution est possible.

En 2017, il lance Bodyguard, tout seul dans le but de nettoyer les réseaux sociaux et empêcher le cyber harcèlement.

Comment ça fonctionne. Dès qu’un message haineux est détecté, le système Bodyguard l’intercepte et le supprime.

Pendant des mois, Charles va analyser des messages sur les réseaux sociaux, plus de 300 messages par jour, pour créer un algorithme le plus efficace.

Sa solution repose sur du machine learning et intelligence artificielle. Dès que le contenu est malveillant, il est bloqué par BordyGuard.

Google.org va lui octroyer une bourse de 330 000 euros, et BodyGuard va décoller quand Bilal Hassani, chanteur à l’Eurovision va vanter les mérites de l’application de Charles sur le plateau de l’émission Quotidien avec Yann Barthès.

Dans une deuxième partie de notre conversation, nous élargissons le sujet en parlant :

  •  du harcèlement en général,
  • des différents réseaux sociaux et des discours de haine.
  • du harcèlement les plus fréquents : homophobie, Xénophobie, raillerie physique…
  • beaucoup de gens n’osent pas/plus s’exposer/s’exprimer publiquement sur Internet de peur de se faire insulter, bref de l’autocensure…
  • Comment les réseaux sociaux luttent contre ce cyber harcèlement
  • Comme le gouvernement lutte également contre ce fléau
  • Des fake news
  • de la souverainement numérique qui devrait avoir lieu d’ici 5 ans en Europe

Enfin, comme d’habitude, Charles Cohen répond à des questions personnelles.

Vous allez voir, Charles est brillant. Alors qu’il n’a que 25, il est d’une clairvoyance impressionnante.

Bonne écoute !

Notes de l’épisode :

Nous citons l’

Episode sponsorisé par Papeo : Imprimerie en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench